PETITE HISTOIRE DU COLLEGE CARNOT

Accueil / LE COLLEGE/ PETITE HISTOIRE DU COLLEGE CARNOT

Petite histoire du Collège

Au 13° siècle, les premiers occupants connus étaient des moines, les Recollets ou Frères Mineurs. L’espace occupé aujourd’hui par les bâtiments, la cour et le jardin public, accueillait un couvent, une chapelle, un canal, des jardins et des prés nécessaires à la subsistance de la congrégation.

Pendant la révolution, le couvent servit de dépôt de livres et de tableaux.

En 1852, Le Lycée Faidherbe est édifié à l’emplacement du couvent des récollets. A l’origine le Lycée Faidherbe était un Collège municipal crée en 1592 par la ville de Lille, dans les actuels bâtiments de l’Hopital militaire, puis déplacé en 1791 place des bleuets. Il est renommé Collège Royal en 1845, puis Lycée National en 1848 avant d’être déplacé dans des locaux neufs rue des Arts quatre ans plus tard. Il accueille la première Faculté des sciences de Lille. Louis Pasteur, doyen entre 1854 et 1858 y fit ses découvertes initiales en microbiologie. En 1960, le Lycée est transféré à la cité scolaire sud;

Le Collège Carnot voit le jour sur les fondations de l’ancien Lycée en 1968.

Aujourd’hui avec les ambitions européennes de la métropole lilloise et de la ville de Lille, le Collège est situé à mi-chemin du quartier ancien et du nouveau centre d’affaires et de commerce d’Euralille, à quelques minutes de la gare Lille Europe.

Origine du Nom

Marie François Sadi Carnot, plus couramment connu sous le nom de Sadi Carnot, né le 11 août 1837 à Limoges et mort le 25 juin 1894 à Lyon, est un homme d’Etat français, dont la carrière se termina par son passage à la Présidence de la République française de 1887 à 1894.Il est élèves du Lycée Condorcet puis de l’école Polytechnique et enfin de l’école des ponts et chaussées dont il sort Major en 1863. On lui doit le fameux système de la sortie des eaux du Lac d’Annecy, communément appelé » les vannes du Thiou » joyau technique et architectural qui permit de remonter le niveau des eaux du lac de 20cm afin d’assurer un débit constant toute l’année. Sous-secrétaire d’état aux travaux publics puis Ministre des travaux publics, il devient Ministre des finances en 1885. Sadi Carnot est assassiné d’un coup de poignard par un anarchiste le 24 juin 1894, lors de l’exposition de Lyon. Il meurt quelques heures plus tard des suites de sa blessure. Il était alors particulièrement détesté des rangs anarchistes pour avoir refusé la grâce d’Auguste Vaillant dont l’attentat à la Chambre n’avait fait aucune victime.

Son assassinat fait adopter par la chambre la dernière des lois « scélérates », visant uniquement les anarchistes, et leur interdisant toute propagande. Elle a été abrogée en 1992.